Blogpost.Spyke

Vous avez hâte de découvrir les livres blancs de 1,5 Meter Sessions ?

SPYKE INTEL : « Kill your darlings » et cinq autres conseils pour tirer profit du podcasting

Nous concluons nos « 1,5 Meter Sessions » en beauté avec une émission consacrée au secteur du divertissement. Cette série de podcasts n’a pas seulement fourni un aperçu fascinant de l’impact du Covid sur toute une série de secteurs ; elle a également permis à SPYKE de préciser sa vision en matière de production de podcasts. Voici six bons conseils pour tous les marketers qui souhaitent se lancer dans cette aventure.

1. Strategy first

Il suffit de jeter un coup d’œil au large éventail de podcasts existants pour constater que ce média est utilisé pour traiter de tout et de n’importe quoi. Ne tombez surtout pas dans ce piège ! Avant de vous lancer dans le podcasting, réfléchissez bien au but stratégique à réaliser. Assurez-vous que le contenu et l’approche correspondent à vos objectifs business et marketing. Les « 1,5 Meter Sessions » sont un format journalistique typique, avec ses interviews en profondeur et la mise en perspective de l’actualité. Dans ce cadre, nous avons abordé des thèmes tels que le marketing, la durabilité et l’innovation. Ce choix correspondait parfaitement au positionnement stratégique de SPYKE en tant qu’agence de marketing de contenu à l’approche journalistique.

2. Réalisez une série de podcasts

La rapide propagation de la pandémie nous a donné bien vite l’idée d’examiner ses répercussions économiques. C’est pourquoi nos invités pour le premier épisode des « 1,5 Meter Sessions » étaient Véronique Goossens (Belfius) et le professeur d’économie Johan Lambrecht (KULeuven). Aussi passionnants qu’aient été ces entretiens, nous nous sommes rendu compte que l’impact d’un podcast unique serait minime. En même temps, nous avons constaté qu’il y avait là du contenu en suffisance pour élaborer toute une série. Ce n’est pas un hasard si les meilleurs exemples de recours au podcasting consistent en des séries. Pour une entreprise, produire un podcast isolé ne sert généralement pas à grand-chose. Si vous souhaitez vous lancer dans le podcasting, il est préférable de prévoir une série de cinq à dix épisodes. C’est le seul moyen de vous constituer un public fidèle, qui partagera aussi vos contenus.

3. Choisissez de bons orateurs, qui parlent bien et ont quelque chose à dire

Cela semble une évidence, mais les invités ennuyeux sont sans doute le plus grand écueil du podcasting. Pour générer des contenus inspirants, il est indispensable de pouvoir compter sur les bons intervenants. Ceux-ci doivent avoir quelque chose de passionnant à raconter, mais aussi savoir le raconter. Si l’animateur doit « tirer » chaque phrase de son invité, le résultat risque d’être décevant. Vérifiez donc si la personne que vous souhaitez inviter pourra aussi se débrouiller en studio. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez parfois y remédier en soignant davantage la préparation.

4. Ne négligez pas le son

De nos jours, tout le monde peut faire un enregistrement audio, mais enregistrer un son professionnel n’est pas à la portée de tous. Nous n’hésitons pas à comparer le contenu audio au contenu écrit : n’importe qui peut taper un texte, mais cela n’en fait pas encore un article bien écrit. Le même principe vaut pour l’audio. Pour les « 1,5 Meter Sessions », nous avons pu compter sur l’aide inestimable de Studio Helsinki. Grâce à cette agence de son et de musique, notre série a été dotée de sa propre identité sonore et chaque session a été enregistrée de manière professionnelle. Dans un studio. C’est peut-être le point le plus important à retenir pour ceux qui débutent dans le podcasting : les parasites, bruits de fond ou et autres éléments auditifs gênants découragent les auditeurs de poursuivre l’écoute.

5. Une bonne promotion est indispensable

Cela fait plaisir de voir que le podcasting est un média qui peut compter sur une audience fidèle. La qualité des contenus incite les gens à s’abonner et à recevoir ainsi automatiquement les épisodes suivants. Cela permet de générer très rapidement de l’audience, mais n’oubliez pas que chaque nouvel épisode devra être tout aussi soigné. Il faut établir à chaque fois un mini-plan média. Annoncez les nouveautés sur vos propres canaux. Pour les « 1,5 Meter Sessions », nous avons tablé sur nos réseaux sociaux, notre newsletter et les RP. En termes de earned media, par exemple, des articles dérivés ont été publiés à plusieurs reprises sur le site web de Bloovi.

6. Kill your darlings

Comme indiqué plus haut : réaliser une série de podcasts est une meilleure idée que de se limiter à un seul épisode, mais il faut aussi oser conclure la série. Les « 1,5 Meter Sessions » ont été très utiles, car elles ont permis de prendre le pouls de nombreux secteurs dans une période très mouvementée. Pour SPYKE, cela a été l’occasion d’expliquer l’impact de la pandémie sur le marketing, la durabilité et l’innovation. Certes, le Covid est loin d’avoir dit son dernier mot, mais aujourd’hui que le contexte change peu à peu et que l’économie rebondit dans de nombreux secteurs, il serait risqué de vouloir continuer à exploiter jusqu’à la lie ce filon. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre un terme à la série en nous penchant sur le secteur de la culture et des événements. Cela demande un certain courage à tout créateur de podcasts, mais trouver le bon moment « to kill your darlings » est également un élément essentiel du podcasting de qualité.